jueves, 4 de octubre de 2018

Población en el Sáhara Atlántico

Status in the Atlantic Sahara (south-western part of Morocco) (extract from the forthcoming book : Bergier, P. ; Thévenot, M. & Qninba, A. 2017. Les Oiseaux du Sahara Atlantique marocain. SEOF Editions, Paris)

Migrateur rare, occasionnel en hiver.

Migrations. La migration d’automne ne concerne que peu d’oiseaux et passe inaperçue, la plupart migrant à l’est du Sahara Atlantique (voir p. ex. Mellone et al.2013, 2014Vidal-Mateo et al. 2016). Ils suivent au printemps une voie plus occidentale et c’est pourquoi le passage prénuptial est plus marqué. Il peut débuter en février (p. ex. trois entre Goulimine et Tan-Tan mi-février 1993 – R. Konig & P. Veel in Schollaert et al. 1994) mais la plupart des mentions ont été obtenues en mars et avril (NNSAM4-7). Des retardataires ont été mentionnés jusqu’en mai (p. ex. deux à Mijk du 12 au 16 mai 2015 lors d’un violent épisode de chergui – Chevalier et al. 2015), voire début juin (p. ex. deux à Laâyoune le 2 mai 1955 – JV ; une phase claire au nord de Dawra le 17 mai et une phase sombre à l’Oued Foucht sur la route d’Aousserd le 4 juin 1992 – M. Geniez ; un à l’Oued Jenna le 11 juin 2014 – H. Dufourny in NNSAM6). En migration de printemps, l’espèce continue à traverser le détroit durant tout le mois de juin (Garcia & Bensusan 2006).
L’individu à l’est de Tighmert le 19 juillet 2004 (J.S. Rousseau-Piot in Observation.org) et les deux vus à l’ouest d’Aousserd le 4 juillet 2013 (J. Vlot in NNSAM6) étaient probablement des estivants.

Hivernage. Quelques rares mentions d’oiseaux isolés en décembre-janvier pointent pour un hivernage occasionnel : Goulimine 4 janvier 1990 (P. Buys et al. inCHKL), Laâyoune 29 décembre 2006 (J. Stratford in NNSAM4), Grandes Plaines au sud de Goulimine 31 janvier 2010 (D. Marshall & C. Booth in NNSAM3) et 7 janvier 2013 (X. Rufray in NNSAM5), Oued Jenna 6 décembre 2016 (E. Durand). Van den Berg (1989a, b) a cependant pointé la possibilité de confusion avec d’autres espèces en hiver au Maroc.

No hay comentarios: